Fermez la mine de charbon suisse dans la forêt tropicale!

Fermez la mine de charbon suisse dans la forêt tropicale!

La mine de charbon de Borneo Prima est construite au détriment de la forêt tropicale et contre la résistance des populations autochtones au cœur de Bornéo. Quelques 150 km2 de forêt tropicale vont être détruits. L'entreprise de matières premières IMR Holding AG, basée à Zoug, est impliquée.

Depuis 2019, une mine de charbon est en construction dans la zone "Heart of Borneo", qui mérite d'être protégée, au détriment de la forêt tropicale et du climat. Là où se tenaient les géants de la jungle et où vivaient les gibbons, il y a maintenant d'énormes vides et des montagnes de charbon s'entassent. La mine de PT Borneo Prima pollue à elle seule le climat avec 2,3 millions de tonnes de CO2 par an, soit plus que les émissions de CO2 de la ville de Zurich.
Derrière la mine de charbon se trouve la société de matières premières IMR Holding AG, basée à Zoug, qui détient 49 % des parts. Le groupe IMR utilise le charbon de la forêt tropicale pour produire de l'acier.
Une résistance s'est formée au sol. Erna Watri Putri, 29 ans, membre de la tribu Dayak Punan du village de Tumbang Olong, qui sera touché par la mine, fait campagne pour ses droits fonciers en organisant des blocages.
Le Bruno Manser Fonds rejette strictement l'exploitation du charbon dans les zones de forêt tropicale. Il faut mettre fin au fait que des entreprises suisses comme IMR participent à la destruction de la forêt tropicale.


Signez dès maintenant la pétition pour mettre fin à l'exploitation du charbon dans la forêt tropicale !

Devenir membre

S’inscrire